Syndicat CFTC - Union Régionale d'Alsace

Actualités   

20
Juin
 

La création d'un Haut conseil de la négociation collective préconisé par la mission parlementaire sur le paritarisme

Le 20/06/2016 à 17h47 - Source

Un bon soutien pour le Comité Paritaire Permanent du Dialogue Social proposé par la CFTC


Le rapport de la mission d'information de l'Assemblée nationale sur le paritarisme, présidée par le député Arnaud Richard, a été remis ce jeudi 16 juin. Suggérant la création d'un « Haut conseil de la négociation collective et du paritarisme », la CFTC ne peut qu'approuver cette proposition qui ressemble en tous points à son projet de création de Comité Paritaire Permanent du Dialogue Social (CPPDS), qu'elle préconise depuis plus de cinq ans déjà.

Comme le propose le rapport, la CFTC suggérait que ce nouvel organisme permette d'établir, en amont et sans lien direct avec l'actualité brûlante, la liste de tous les sujets qui sont du ressort des partenaires sociaux et qui pourraient faire l'objet de discussions, de concertations ou de négociations et de bâtir un agenda partagé de réforme, d'apporter des solutions et d'en évaluer les effets. Dans cette perspective, elle avait d'ailleurs recommandé comme la mission d'information de l'Assemblée nationale que le Conseil économique, social et environnemental soit le siège de cette nouvelle structure, notamment parce que ce haut lieu de la République connaît bien les processus de construction sociale.

La CFTC avait également préconisé que cette structure soit consultée par le Parlement et le gouvernement sur les questions socio-économiques et l'emploi et qu'elle soit composée de commissions permanentes et temporaires. Ce que semble également indiqué le rapport de la mission d'information, avec la création de quatre commissions - protection sociale et vie quotidienne, sécurité sociale professionnelle, nouvelle économie et contrôle et évaluation.

Alors que plusieurs événements au cours de ces dernières années au niveau interprofessionnel ont percuté le dialogue social mettant en évidence la nécessité d'en améliorer le fonctionnement, la CFTC soutient donc ce projet qui ressemble en de nombreux points à sa proposition. Il s'agit avec ce nouvel organisme de délibération de révolutionner les relations sociales, en leur donnant un nouvel élan, de nouvelles perspectives et un nouveau mode de fonctionnement, dans un lieu neutre et libre.


20
Juin
 

Constructifs et responsables, nous le sommes !

Le 20/06/2016 à 17h42 - Source

Communiqué commun CFTC - CFDT

La négociation du régime d'assurance chômage a débuté en février, lors de ces huit séances, les organisations syndicales ont fait plusieurs propositions.
En ce qui concerne le montant et la répartition des cotisations, même à coût constant, le négociateur du Medef a toujours répondu qu'il n'avait aucun mandat pour négocier.

Malgré cette situation, nos organisations ont été force de propositions, en présentant des mesures pour :

  • lutter contre la précarité en incitant les entreprises à allonger la durée des contrats,
  • favoriser le maintien dans l'emploi des seniors en dissuadant les entreprises d'utiliser l'assurance chômage comme un système de pré-retraite.

Ainsi, nous avons proposé la mise en place de cotisations dégressives à l'assurance chômage en fonction de la durée des contrats. Ce mécanisme aurait permis de mettre à contribution les entreprises qui utilisent massivement les contrats courts et très courts au profit des entreprises qui privilégient les emplois à plus long terme.
Une entreprise qui emploie pour l'essentiel des CDI aurait ainsi pu voir ses cotisations baisser.

Pour maintenir les seniors dans l'emploi, nos organisations ont proposé de taxer les ruptures des contrats de travail des salariés de plus de 50 ans.
Cette taxation aurait permis de financer d'une part des formations supplémentaires, qualifiantes, pour les demandeurs d'emploi seniors, et d'autre part l'abattement sur la retraite complémentaire appliqué aux demandeurs d'emploi entre 62 et 63 ans.

Le patronat s'était engagé dans l'accord retraite complémentaire d'octobre 2015 à mettre en œuvre cette taxation. Il ne respecte donc pas sa signature.

Depuis plusieurs semaines, nous avons également accepté de travailler sur de nouvelles modalités de calcul de l'allocation journalière afin de lutter contre certaines inégalités de traitement entre demandeurs d'emploi qui cumulent emploi et indemnisation. Face aux propositions du patronat qui envisageait 1,3 milliard d'euros d'économies sur ces demandeurs d'emploi, nous avons fait une contre-proposition, plus mesurée. Elle avait un double objectif :

  • simplifier le dispositif actuel,
  • permettre de percevoir une allocation équivalente pour une même durée de travail.
Cette mesure de justice aurait permis de faire 450 millions d'euros d'économies.

Malgré le travail de fond effectué tant par nos organisations syndicales que par les services de l'Unédic pour les chiffrages, le patronat fait le choix aujourd'hui de l'échec de la négociation du régime d'assurance chômage, essentiellement pour des raisons de conflits internes au Medef.

  • C'est un jeu dangereux pour l'équilibre financier du régime,
  • C'est irresponsable à l'égard des demandeurs d'emploi,
  • C'est inconséquent au regard de la capacité du dialogue social interprofessionnel à construire les solutions dont le pays a besoin.


01
Juin
 

La CFTC sur France Télévision

Le 01/06/2016 à 18h28 - Source

Dans ce nouvel épisode des émissions "Expression directe", toujours placées sous le thème des TPE, c'est au tour de John, garagiste-formateur, de vous accueillir dans sa petite entreprise.

Pour John, "l’apprentissage est très important, cela donne les bases de travail pour progresser librement par la suite." Dylan, qui est en phase d’apprentissage et qui évolue très rapidement au sein de l’entreprise, considère que "pour ceux qui n’aiment pas l’école, l'apprentissage est particulièrement intéressant, car on touche un salaire et ça permet vraiment d’apprendre le métier."

L'Apprentissage est un contrat tripartite avec l’école d’un côté, l’apprenti de l’autre et John en tant que maître d’apprentissage.

Pour le voir ou le revoir, c'est très simple !

Ce 4ème épisode de la saison sera diffusé ce soir, mardi 31 mai, sur France 2, vers 00h30 et rediffusé jeudi 2 juin vers 8h50, sur France 5.

Vous ne pouvez pas le voir en direct ? Retrouvez-le dans son intégralité sur le Pluzz de France Télévisions ou à tout moment sur la chaîne Dailymotion CFTC .

Vous avez aimé ? Dites-le en partageant la vidéo depuis vos comptes Facebook et Twitter, votre blog ou votre site !

Bref, partagez, échangez, communiquez !

Evénements   

Juin 2016
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30

Votre Syndicat


Adresse :
19 rue de La Haye
BP 90073
67013 STRASBOURG CEDEX

Téléphone : 03 88 99 38 28
Télécopie : 03 88 99 09 01